Accueil  <  Environnement & urbanisme  <  Cadre de vie

Faire son compost, c’est facile. Depuis de nombreuses années, la commune de Pont Sainte Marie s’est engagée dans une politique de développement durable avec, entre autres, la collecte sélective mise en place en 2002. Notre commune était précurseur, en effet, une directive Européenne imposait pour l’année 2005 de réduire le tonnage des ordures ménagères collectées et d’en revaloriser une partie en recyclage.

compostage domestiqueAfin de mener au mieux ces actions nous sommes tous concerné, la collectivité mais également les citoyens car aujourd’hui les problèmes liés à l’environnement prennent une place impondérable dans notre société. Chacun d’entre nous désire faire un geste à son niveau pour l’environnement et devenir ainsi un bon « éco-citoyen ». Alors pourquoi ne pas commencer par le compostage domestique ! Cette pratique permet de réduire le volume d’ordures ménagères à traiter par la collectivité (25 % en moins). Pour information, nous avons collecté dans notre commune 143 tonnes de déchets verts en porte à porte cette année sans compté, bien entendu, les déchets de cuisine. Adopter le compostage domestique, c’est également enrichir son jardin sans frais ! Les avantages sont nombreux… 

Produire soi-même un amendement naturel et l’utiliser directement dans son jardin n’est pas réservé aux seuls jardiniers avertis et procure une vraie satisfaction personnelle. C’est mieux prendre conscience du cycle de vie de la matière organique et de la transformation utile des déchets. De plus, cela permet de stopper une pollution à sa source en limitant la collecte en benne (moins de consommation de gazole, moins de bruit, de risque de la circulation…)

Quels déchets peuvent être valorisés par compostage ?

Pratiquement tous les déchets organiques : épluchures de légumes, restes de repas (d’où l’utilité du bio-seau), déchets de jardin et autres déchets organiques.
Jour après jour, vous adopterez le réflexe compostage. C’est votre jardin qui va être ravi et il vous en sera reconnaissant !

Le compostage, un processus naturel.

Le compost provient de la transformation de déchets organiques en présence d’eau et d’oxygène, par le biais de micro-organismes (champignons microscopiques, bactéries…). Le produit obtenu est comparable à de l’humus, très utiles en agriculture et en jardinage (10 kg de compost équivaut à 100 kg de fumier). 

A l’échelle collective, le principe du compostage reste le même. Il se pratique sur des plates-formes de compostage, dans des conditions réglementées.
En résumé… Chez vous et dans votre jardin, vous produisez des déchets organiques. Triez-les et utilisez-les pour fabriquer votre propre compost. 

Pour réussir, ce n’est pas difficile : un tri judicieux, une petite préparation et le respect de certaines règles simples. 

En quelques mois, vous obtiendrez un excellent amendement organique gratuit pour votre potager, vos plantations ornementales ou vos plantes en pot, à utiliser en surface ou après incorporation dans le sol. 

Alors, en bac, en tas, que vous ayez un grand terrain ou un petit jardin, adoptez le compostage domestique. Cela réduira le volume de vos ordures ménagères et contribuera à la préservation de votre environnement.

Comment choisir son composteur ?

Vous avez un potager. C’est un grand composteur de 600 litres qu’il vous faut. Il est pratique pour manipuler à la fourche et à la pelle. 
Vous n’êtes pas jardinier. Un petit composteur de 300 ou 400 litres sera mieux adapté car un bon compost demande des apports variés et pas trop de tonte.

Trucs et astuces du jardinier.
Connaissez-vous le « THÉ » de compost ?

C’est un moyen efficace de fournir des nutriments de compost aux plantes d’intérieurs ou de fertiliser certains semis. Trempez un sac de toile rempli de compost dans un seau jusqu’à ce que l’eau soit de la couleur « thé ». Vous pourrez utiliser ce liquide nutritif pour arroser vos plantes d’appartement.