Accueil  <  Mairie  <  Démarches & formalités

 

 

Population : 5 111 (Insee 2018)

Gentilé : les Maripontains

Superficie : 3,99 km²

Canton : Troyes-4

Pont-Sainte-Marie, avec le hameau du Pont-Hubert a toujours été tête de pont sur la Seine. Cette position fera du village le lieu de passage de bien des armées. A l’époque gallo-romaine, c’est le seul pont au nord de Troyes et un important carrefour de voies romaines.

La commune s’est successivement appelée : Pons Sancte Marie en 1136, Pons Huberti en 1154, Pont Saincte Marie en 1292, Pons Humberti en XIIIe, Pons Beate Marioe en1407, Pons Humbert en1400, Pont de Saincte Marie en 1408, Pont Hubert en XVIIIe et en Pons Beate Marie prope Trecas en 1446.

La ville de Pont-Sainte-Marie fait du développement durable l’un des axes forts de sa politique. Ainsi, elle est la première ville du département de l’Aube à construire un éco-quartier sur 23 ha dont un lotissement de maisons exclusivement en bois, à avoir mis en place la collecte des déchets à cheval et installer des bornes électriques, pour les véhicules adaptés.

Le respect de la biodiversité, autre pilier de cette politique de développement durable, se matérialise par la préservation du parc Lebocey, véritable poumon vert de 14 ha, riche d’un arborétum remarquable et d’une faune protégée, grâce notamment à son classement en refuge LPO. Un verger pédagogique et conservatoire, la présence de ruches, la mise en place d’une gestion raisonnée, entre autres, viennent compléter cette démarche.

La commune s’illustre également dans les technologies de pointe avec le collège du Futur EUREKA et dans le domaine économique avec une des plus grande zone d’activité appelée Tirverts-Ecrevolles, dédiée principalement à l’agro-alimentaire (Marché de gros), deux centres de contacts (plus de 1 000 emplois) et le centre de marques : Mc Arthur Glen (avec plus de 90 boutiques) et Marques City, qui attire plus de 3 millions de visiteurs par an, ce qui en fait l’un des plus grands sites de magasins d’usine d’Europe. La jeunesse fait également l’objet d’une attention particulière.

Les structures pouvant accueillir les enfants sont nombreuses : une crèche (bioclimatique), des écoles maternelles et primaires ainsi qu’un collège permettent à ceux-ci de poursuivre leur parcours scolaire sur la ville. Deux CFA (centre de formation d’apprentis) et l’AFPA (pour la formation professionnelle des adultes) complètent l’offre.

L’animation et la culture sont également présentes : près d’une cinquantaine d’associations rayonnent sur la ville et une Maison de l’Animation et de la Culture regroupant, entre autre, une école de musique et une médiathèque propose de nombreuses animations, concerts et expositions.

Pascal Landreat est le Maire de la ville depuis le 18 mars 2001. Il est également Vice-président de Troyes Champagne Métropole, chargé de la solidarité, de la prévention, de l’accès au droit, de l’aide aux victimes et des dispositifs d’observation de la délinquance.